Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 4e Dimanche (A) de Temps de l'Avent

Texte de l'Évangile (Mt 1,18-24): Voici quelle fut l'origine de Jésus Christ. Marie, la mère de Jésus, avait été accordée en mariage à Joseph; or, avant qu'ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l'action de l'Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, ne voulait pas la dénoncer publiquement; il décida de la répudier en secret. Il avait formé ce projet, lorsque l'ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit: «Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse: l'enfant qui est engendré en elle vient de l'Esprit Saint; elle mettra au monde un fils, auquel tu donneras le nom de Jésus (c'est-à-dire: Le-Seigneur-sauve), car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés» (…).

Dieu seul est "Père" de Jésus dans un propre sens

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui dans le récit successif à la conception de Jésus, Mathieu nous dit que Joseph n'était pas le père de Jésus, et qu'il a pensé répudier en secret Marie. C’est alors quand on lui a dit que la créature qui existait en elle venait du Saint-Esprit (cf. Mt 1,20). Cela implique un nouveau point de vue à toute la généalogie.

Cependant, la généalogie continue d'être importante: Joseph est le père légal de Jésus. Par lui il appartient selon la Loi, "légalement", à la souche de David. Et, cependant, il provient d’autre part, "d’en haut", de Dieu même. Le mystère "d'où", de la double origine, on nous le présente d'une manière très concrète: son origine peut être constatée et, cependant, est un mystère. Dieu seul est son "Père" dans un propre sens.

—La généalogie des hommes a son importance pour l'histoire du monde. Et, malgré cela, la fin est chez Marie —la vierge humble de Nazareth— où un nouveau commencement se produit, commence une nouvelle manière d'être personne humaine.