Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps de Noël - Mardi après l'Épiphanie

Texte de l'Évangile (Mc 6, 34-44): En débarquant, Jésus vit une grande foule. Il fut saisi de pitié envers eux, parce qu'ils étaient comme des brebis sans berger. Alors, il se mit à les instruire longuement. Déjà l'heure était avancée; ses disciples s'étaient approchés et lui disaient: «L'endroit est désert et il est déjà tard. Renvoie-les, qu'ils aillent dans les fermes et les villages des environs s'acheter de quoi manger». Il leur répondit: «Donnez-leur vous-mêmes à manger» (…).

Le mystère de l'Eucharistie prolonge le mystère de l'Incarnation

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, immergés encore dans le temps de Noël, la liturgie nous présente —d'une manière "anticipée"—, le récit de la première multiplication de pains et de poissons. Jésus est le "Dieu avec nous" ("Emmanuel"); il l’est parce qu'il est venu à nous et reste avec nous, au moyen du Pain eucharistique : le mystère de l'Eucharistie est une "prolongation" du mystère de l'Incarnation.

L'étable est où les animaux trouvent son aliment. Cependant, maintenant il se trouve couché là qui s’est indiqué à soi même comme le vrai "pain descendu du ciel", comme l'aliment authentique dont l'homme a besoin pour être personne humaine. C'est l'aliment qui donne à l'homme la vraie vie, la vie éternelle.

—La mangeoire se convertit de cette façon en référence à la table de Dieu, à laquelle l'homme est invité pour recevoir le Pain de Dieu. Dans la pauvreté de la naissance de Jésus la grande réalité se profile dans laquelle s'accomplit d'une manière mystérieuse la rédemption des hommes!