Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 21 Janvier: Sainte Agnès, vierge et martyre

Texte de l'Évangile (Mt 13,44-46): «Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L'homme qui l'a trouvé le cache; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu'il a, et achète ce champ (….)».

Sainte Agnès, vierge et martyre (s. IV)

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui nous nous souvenons Sainte Agnès, l’une des célèbres jeunes filles romaines, qui ont illustré la beauté authentique de la foi dans le Christ et de l’amitié avec Lui. Sa double qualité de vierge et de martyre rappelle la totalité des dimensions de la sainteté. Le martyre —pour sainte Agnès— a signifié accepter de manière généreuse et libre de donner sa jeune vie, dans sa totalité et sans réserve, afin que l’Evangile soit annoncé comme vérité et beauté qui illuminent l’existence. Dans le martyre d’Agnès, accueilli avec courage dans le stade de Domitien, resplendit pour toujours la beauté d’appartenir au Christ sans hésitations, en se confiant à Lui.

Dans le martyre, sainte Agnès scelle également l’autre élément décisif de sa vie, la virginité pour le Christ et pour l’Eglise. Le don total du martyre est préparé, en effet, par le choix conscient, libre et mûr, de la virginité, témoignage de la volonté d’appartenir totalement au Christ. Si le martyre est un acte héroïque final, la virginité est le fruit d’une amitié prolongée avec Jésus mûrie dans l’écoute constante de sa Parole, dans le dialogue de la prière, dans la rencontre eucharistique.

—Agnès, encore jeune, avait appris qu’être disciple du Seigneur signifie l’aimer en mettant en jeu toute l’existence.