Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 14 Février: Sts Cyrille, moine, et Méthode, évêque, patrons de l'Europe

Texte de l'Évangile (Lc 10,1-9): Après cela, le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux devant lui dans toutes les villes et localités où lui-même devait aller (…).

Sts Cyrille, moine, et Méthode, évêque, patrons de l'Europe (s. IX)

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui nous commémorons saints Cyrille et Méthode, frères de sang et dans la foi, appelés apôtres des slaves. Cyrille, dans son enfance, apprit la langue slave. Vers 861, le gouvernement impérial le chargea d'une mission auprès des khazars de la Mer d'Azov. Cyrille, accompagné de son frère Méthode, s'arrêta longuement en Crimée. Là, il rechercha également le corps du Pape Clément i, qui y avait été exilé. Il trouva sa tombe, et lorsque son frère reprit le chemin du retour, il porta avec lui les précieuses reliques.

Arrivés à Constantinople, les deux frères furent envoyés en Moravie par l'empereur Michel III. La mission connut très vite un succès insolite. En traduisant la liturgie dans la langue slave, les deux frères gagnèrent une grande sympathie auprès du peuple. Toutefois, cela suscita à leur égard l'hostilité du clergé franc, qui était arrivé précédemment en Moravie. En 867, les deux frères se rendirent à Rome. Cyrille et Méthode furent reçus par le Pape Adrien II. Le Pape comprit que les peuples slaves auraient pu jouer le rôle de pont, contribuant ainsi à maintenir l'union entre les chrétiens de l'une et l'autre partie de l'Empire. Il n'hésita donc pas à approuver la mission des deux Frères dans la Grande Moravie, en acceptant l'usage de la langue slave dans la liturgie.

—À Rome, Cyrille tomba gravement malade. Sentant la mort s'approcher, il voulut se consacrer entièrement à Dieu comme moine et prit le nom monastique de Cyrille. Il pria ensuite avec insistance son frère Méthode, qui entre-temps avait été consacré évêque, de ne pas abandonner la mission en Moravie et de retourner parmi ces populations. Il s'adressa à Dieu à travers cette invocation: "Seigneur, mon Dieu, exauce ma prière et conserve dans la fidélité le troupeau auquel tu m'avais envoyé".