Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 17 mars: Saint Patrick, évêque (Patron principal de l’Irlande)

Texte de l'Évangile (Lc 10,1-12.17-20): Après cela, le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux devant lui dans toutes les villes et localités où lui-même devait aller. Il leur dit: «La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson (…)».

Saint Patrick, évêque (Patron principal de l’Irlande) (Ve siècle)

Fr. Gavan JENNINGS
(Dublín, Irlande)

Aujourd'hui, nous célébrons le grand "Apôtre d'Irlande" du XVème siècle, saint Patrick. Un saint qui est révéré non seulement dans le pays où il apporta la foi catholique, mais aussi dans un assez grand nombre de pays du monde qui, à leur tour, aux XIXème et XXème siècles, furent évangélisés en grande partie par des émigrés et des missionnaires irlandais.

Un saint qui a converti seul, sans l'aide de personne, toute une nation du paganisme à la foi catholique. Il arriva pour la première fois en Irlande alors qu'il était adolescent, en tant qu'esclave en provenance de la Grande Bretagne romaine et il était très seul. Quelques années plus tard, après avoir été ordonné prêtre et évêque, il retourna auprès de ceux qui l'avaient réduit en esclavage, désirant profondément les convertir au Christ et, une fois de plus il était complètement seul.

—Peut-être qu'à travers ce "manque" d'ouvriers Jésus a voulu aussi faire référence au manque personnel de sainteté: Le Christ n'a pas besoin de foules pour convertir le monde; Il a besoin de saints. Il suffit même d'un seul saint pour convertir une nation entière, comme nous pouvons le voir aujourd'hui avec saint Patrik.