Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Master·evangeli.net

L'Évangile d'aujourd'hui + bref explication théologique

26 avril : Saint Isidore, evêque et docteur de l’Église

Télécharger
Texte de l'Évangile (Mt 5,13-16): «Vous êtes le sel de la terre (…). Vous êtes la lumière du monde (…). Que votre lumière brille devant les hommes: alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux».

Saint Isidore, évêque et docteur de l’Église (560-636)

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI) (Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, nous célébrons saint Isidore de Séville. Il était le petit frère de Léandre, évêque de Séville et fut donc éduqué à développer, sous la responsabilité de son frère ainé, une très grande discipline en se consacrant à leur étude, avec discrétion et discernement.

La lutte intérieure que dut soutenir le jeune Isidore, devenu successeur de son frère Léandre sur la chaire épiscopale de Séville en 599, ne fut pas du tout facile, partagés entre le désir de solitude, pour se consacrer uniquement à la méditation de la Parole de Dieu, et les exigences de la charité envers ses frères, se sentant responsable de leur salut en tant qu'évêque. Il faut admirer son souci de ne rien négliger de ce que l'expérience humaine avait produit dans l'histoire de sa patrie et du monde entier. Isidore n'aurait rien voulu perdre de ce qui avait été acquis par l'homme au cours des époques anciennes, qu'elle fussent païenne, juive ou chrétienne.

—Isidore recherche dans l'exemple du Christ la confirmation définitive d'une juste orientation de vie: «De même que l'on aime Dieu à travers la contemplation, on doit aimer son prochain à travers l'action».

Le nouveau site Web evangeli.net est maintenant disponible. Nous espérons que la diffusion du contenu et les nouvelles fonctionnalités faciliteront la lecture et la méditation de l'Évangile et de son commentaire.