Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 15 juillet: Saint Bonaventure, évêque et docteur de l’Église

Texte de l'Évangile (Mt 23,8-12): «Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi, car vous n’avez qu’un seul maître pour vous enseigner, et vous êtes tous frères (…). Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaissera sera élevé».

Saint Bonaventure, évêque et docteur de l’Église (1217-1274)

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui nous célébrons Saint Bonaventure. Fasciné par le témoignage de ferveur et de radicalité évangélique des frères mineurs Jean da Fidanza demanda à être accueilli dans la grande famille des disciples de saint François. Autour de l'an 1243, Jean revêtit l'habit franciscain et prit le nom de Bonaventure. Il fut immédiatement dirigé vers les études, et fréquenta la Faculté de théologie de l'université de Paris.

Il est significatif de rappeler le titre de la thèse qu'il défendit pour être habilité à l'enseignement de la théologie: «Questions sur la connaissance du Christ». Toute sa pensée fut profondément christocentrique. En 1257, Bonaventure fut reconnu officiellement comme docteur et maître de l'université parisienne. Il dut toutefois renoncer à cette charge prestigieuse, parce que la même année, le Chapitre général de l'ordre l'élut ministre général. Il exerça cette fonction pendant dix-sept ans avec sagesse et dévouement.

—En 1273, la vie de saint Bonaventure connut un autre changement. Le Pape Grégoire X voulut le consacrer évêque et le nommer cardinal. Il lui demanda également de préparer un événement ecclésial très important: le IIe Concile œcuménique de Lyon, qui avait pour but le rétablissement de la communion entre l'Eglise latine et l'Eglise grecque. Il se consacra à cette tâche avec diligence, mais il ne réussit pas à voir la conclusion de cette assise œcuménique, car il mourut pendant son déroulement.