Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 14 Août: Saint Maximilien Mª Kolbe, abbé et martyr

Texte de l'Évangile (Jn 15,12-16): Mon commandement, le voici : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime (…) ».

Saint Maximilien Mª Kolbe, abbé et martyr (1894-1941)

Abbé Antoni CAROL i Hostench
(Sant Cugat del Vallès, Barcelona, Espagne)

Aujourd’hui, l’Église vénère comme un saint un homme qui a été autorisé à accomplir ces paroles du Rédempteur: « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime » (Jn 15,13). Dans le camp de concentration d'Auschwitz, environ quatre millions de personnes ont été tuées. La désobéissance au commandement de Dieu, créateur de la vie: "Tu ne tueras pas", a provoqué à cet endroit l'immense catastrophe de tant d'innocents.

Le père Kolbe a justifié son droit à la vie en déclarant qu'il était disposé à mourir lui-même au lieu d'un père. Maximilian Maria a réaffirmé le droit exclusif du Créateur sur la vie de l'homme innocent et a témoigné du Christ et de l'amour: «Nous avons connu en cela la charité: dans laquelle il a donné sa vie pour nous; et nous devons donner nos vies pour nos frères »(1Jean 3,16).

Maximilien n'est pas mort; "Il a donné sa vie ... pour son frère." Sa mort est devenue un signe de victoire sur tout le système de mépris et de haine envers l'homme et envers ce du divin qui existe en l'homme; victoire semblable à celle de Notre Seigneur Jésus Christ au Calvaire.