Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 20 septembre: Saints André Kim Taegon, Paul Chong et leurs compagnons martyrs

Texte de l'Évangile (Lc 9,23-26): Puis il dit à tous: «Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge chaque jour de sa croix, et qu'il me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la sauvera».

Saints André Kim Taegon, Paul Chong et leurs compagnons martyrs (XIXème siècle)

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Saint Jean-Paul II)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, il y a plus de deux siècles, l'Église est née en Corée. Le premier Coréen devenu chrétien, Yi Sunghun, date de 1784. Ainsi, un fidèle profane a fondé la première communauté chrétienne coréenne. La foi chrétienne a grandi à la suite d'une réflexion sur le confucianisme traditionnel en Corée et a été façonnée par le contact avec l'Église qui existait déjà en Chine et, en particulier, à Beijing. Cependant, les premiers chrétiens coréens ont rencontré une résistance de la part de la religiosité traditionnelle, qui est devenue la cause du martyre de beaucoup d'entre eux.

Les persécutions ont commencé rapidement et ont duré pendant plus de cent ans en différents lieux et avec une intensité variable (particulièrement sanglantes en 1801, 1839, 1846 et 1866). On estime qu'il y avait environ 10 000 martyrs, dont le martyre de cent trois personnes est connu et documenté, et qui ont été inscrits à la même époque dans le catalogue des saints. En haut de la liste se trouve André Kim Taegon, le premier prêtre coréen, suivi de Paul Chong, suivi des autres, qualifiés de la dénomination commune de "compagnons", tous prêtres et laïcs, avec nom et prénom.

- " Le sang des martyrs est semence de chrétiens ": l'Eglise en Corée est actuellement l'une des régions les plus fertiles en termes de vocations au christianisme (100 000 conversions par an).