Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 10 Novembre : Saint Léon le Grand, Pape et docteur de l’Église

Texte de l'Évangile (Mt 16,13-19): Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples: «Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme?». Ils répondirent: «Pour les uns, Jean le Baptiste; pour d’autres, Élie; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes». Jésus leur demanda: «Et vous, que dites-vous? Pour vous, qui suis-je?». Alors Simon-Pierre prit la parole et dit: «Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant!» (…).

Saint Léon le Grand, Pape et docteur de l’Église (+461)

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, nous célébrons la sainteté "de l'un des plus grands papes qui ont honoré le siège de Rome. Son pontificat au a duré plus de 21 ans et c'était sans doute l'un des plus importants dans l'histoire de l'Église. Le Pape Léon vécut à une époque très difficile: la répétition des invasions barbares, le progressif affaiblissement en Occident de l'autorité impériale et une longue crise sociale avaient imposé à l'Evêque de Rome d'assumer un rôle important également dans les événements civils et politiques.

Nous connaissons bien l'action du Pape Léon, grâce à ses très beaux sermons et grâce à ses lettres. Léon le Grand fut le défenseur et le promoteur inlassable du primat romain, se présentant comme l'authentique héritier de l'Apôtre Pierre: les nombreux Evêques, en grande partie orientaux, réunis au Concile de Chalcédoine se montrèrent bien conscients de cela. Le Concile de Chalcédoine affirma l'union dans son unique Personne du Fils de Dieu, sans confusion ni séparation, des deux natures humaine et divine.

—Cette foi en Jésus Christ, vrai Dieu et vrai homme, était affirmée par le Pape dans un important texte doctrinal adressé à l'Evêque de Constantinople, qui s'intitule «Tome à Flavien», qui, lu à Chalcédoine, fut accueilli par les Evêques présents avec une acclamation éloquente, dont la description est conservée dans les actes du Concile: "Pierre a parlé par la bouche de Léon", s'exclamèrent d'une seule voix les Pères conciliaires.