Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Lundi - Octave de Pâques

Texte de l'Évangile (Mt 28,8-15): Elles s'approchèrent et, lui saisissant les pieds, elles se prosternèrent devant lui. Vite, elles quittèrent le tombeau, tremblantes et toutes joyeuses, et elles coururent porter la nouvelle aux disciples. Et voici que Jésus vint à leur rencontre et leur dit: «Je vous salue». Elles s'approchèrent et, lui saisissant les pieds, elles se prosternèrent devant lui. Alors Jésus leur dit: «Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu'ils doivent se rendre en Galilée : c'est là qu'ils me verront».

Tandis qu'elles étaient en chemin, quelques-uns des hommes chargés de garder le tombeau allèrent en ville annoncer aux chefs des prêtres tout ce qui s'était passé. Ceux-ci, après s'être réunis avec les anciens et avoir tenu conseil, donnèrent aux soldats une forte somme en leur disant: «Voilà ce que vous raconterez: ‘Ses disciples sont venus voler le corps, la nuit pendant que nous dormions’. Et si tout cela vient aux oreilles du gouverneur, nous lui expliquerons la chose, et nous vous éviterons tout ennui». Les soldats prirent l'argent et suivirent la leçon. Et cette explication s'est propagée chez les Juifs jusqu'à ce jour.

Illustration: Pili Piñero

Aujourd'hui les femmes ont trouvé le sépulcre vide. Jésus n'est pas là-bas : Il a ressuscité ! Elles partent en courant le dire aux Apôtres. En chemin Jésus leur apparaît. Elles n'ont aucun doute et embrassent les pieds de Jésus.

Pendant ce temps, à Jérusalem les grands prêtres du Temple font courir la fausse rumeur que Jésus n'est pas ressuscité mais qu'on a dérobé son corps qui était dans le sépulcre.

- Jésus, je crois que Tu vis et que Tu m'aimes. Je veux – comme les saintes femmes – embrasser tes pieds.