Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 3e Dimanche (B) de Temps de Pâques

Texte de l'Évangile (Lc 24,35-48): «Voyez mes mains et mes pieds: c'est bien moi!». A leur tour, ils racontaient ce qui s'était passé sur la route, et comment ils l'avaient reconnu quand il avait rompu le pain. Comme ils en parlaient encore, lui-même était là au milieu d'eux, et il leur dit: «La paix soit avec vous!». Frappés de stupeur et de crainte, ils croyaient voir un esprit. Jésus leur dit: «Pourquoi êtes-vous bouleversés? Et pourquoi ces pensées qui surgissent en vous? Voyez mes mains et mes pieds: c'est bien moi! Touchez-moi, regardez: un esprit n'a pas de chair ni d'os, et vous constatez que j'en ai». Après cette parole, il leur montra ses mains et ses pieds. Dans leur joie, ils n'osaient pas encore y croire, et restaient saisis d'étonnement. Jésus leur dit: «Avez-vous ici quelque chose à manger?». Ils lui offrirent un morceau de poisson grillé. Il le prit et le mangea devant eux.

Puis il déclara: «Rappelez-vous les paroles que je vous ai dites quand j'étais encore avec vous: Il fallait que s'accomplisse tout ce qui a été écrit de moi dans la loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes». Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. Il conclut: «C'est bien ce qui était annoncé par l'Écriture: les souffrances du Messie, sa résurrection d'entre les morts le troisième jour, et la conversion proclamée en son nom pour le pardon des péchés à toutes les nations, en commençant par Jérusalem. C'est vous qui en êtes les témoins».

Illustration: Pili Piñero

Aujourd'hui nous voyons encore une fois Jésus ressuscité devant les Apôtres. Ces derniers se sont cachés dans une maison car ils ont peur. Bien que les portes soient fermées, le Seigneur ressuscité parvient à y entrer. Ils prennent peur : ils pensent qu'ils voient un fantôme. Alors Jésus leur montre ses mains et ses pieds, avec les plaies de la crucifixion… Il a même un peu mangé pour qu'ils voient qu'Il avait vraiment ressuscité.

Les mains et les pieds du Christ sont percés… Ce sont ses mains, ce sont ses pieds : ça ne peut pas être quelqu'un d'autre. C'est toi, Jésus !