Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps de Pâques - 5e Semaine: Mardi

Texte de l'Évangile (Jn 14,27-31a): «Je m'en vais, et je reviens vers vous». «C'est la paix que je vous laisse, c'est ma paix que je vous donne; ce n'est pas à la manière du monde que je vous la donne. Ne soyez donc pas bouleversés et effrayés. Vous avez entendu ce que je vous ai dit: Je m'en vais, et je reviens vers vous. Si vous m'aimiez, vous seriez dans la joie puisque je pars vers le Père, car le Père est plus grand que moi. Je vous ai dit toutes ces choses maintenant, avant qu'elles n'arrivent; ainsi, lorsqu'elles arriveront, vous croirez. Désormais, je ne parlerai plus beaucoup avec vous, car le prince du monde va venir. Certes, il n'y a rien en moi qui puisse lui donner prise, mais il faut que le monde sache que j'aime mon Père, et que je fais tout ce que mon Père m'a commandé. Levez-vous, partons d'ici».

Illustration: Pau Morales

Aujourd'hui, le Seigneur réconforte ses disciples. Jésus s’en va ! Où ? D'abord, il partit à mourir sur la croix : sa mort veut dire aller au ciel. Trois jours plus tard il ressuscita, et encore pour un court laps de temps, il apparut aux disciples. Enfin, le jour de l'Ascension il monta avec son corps ressuscité au ciel.

—Le Seigneur demande que notre cœur n'ait pas peur. Il nous donne la vraie paix : Jésus, parce qu’il est Dieu, est dans le ciel et est avec chacun de nous. Aussi lorsque nous le recevons dans la Communion.