Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 20e Semaine: Lundi

Texte de l'Évangile (Mt 19,16-22): Quelqu'un s'approcha de Jésus et lui dit: «Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle?». Quelqu'un s'approcha de Jésus et lui dit: «Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle?». Jésus lui dit: «Pourquoi m'interroges-tu sur ce qui est bon? Il n'y a qu'un seul être qui soit bon! Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. -«Lesquels?», lui dit-il. Jésus reprit: «Tu ne commettras pas de meurtre. Tu ne commettras pas d'adultère. Tu ne commettras pas de vol. Tu ne porteras pas de faux témoignage. Honore ton père et ta mère. Et aussi: Tu aimeras ton prochain comme toi-même». Le jeune homme lui dit: «Tout cela, je l'ai observé: que me manque-t-il encore?». Jésus lui répondit: «Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, suis-moi». A ces mots, le jeune homme s'en alla tout triste, car il avait de grands biens.

Illustration: Pili Piñero

Aujourd'hui l'Evangile nous présente le dialogue entre Jésus-Christ et le jeune riche. Dans beaucoup de cas, ce jeune c'est nous. D'un côté, nous ressentons le désir du bonheur éternel. Le bonheur peut-il être "total" s'il n'y a pas la perspective de l'éternité ? Si mon bonheur s'arrête dans quelques années, même si c'est au bout d'un certain temps, alors… C'est pour cela que la vie éternelle préoccupe ce jeune.

- D'un autre côté, nous avons du mal à "jeter du lest". Nous voulons être éternels, mais en restant attachés aux biens terrestres. Et comment résoudre cette "équation" ? Ecoutons ce que dit le Christ.