Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps de l'Avent - 1e Semaine: Mercredi

Texte de l'Évangile (Mt 15,29-37): «J'ai pitié de cette foule: depuis trois jours déjà, ils sont avec moi et n'ont rien à manger». Jésus gagna les bords du lac de Galilée, il gravit la montagne et s'assit. De grandes foules vinrent à lui, avec des boiteux, des aveugles, des estropiés, des muets, et beaucoup d'autres infirmes; on les déposa à ses pieds et il les guérit. Alors la foule était dans l'admiration en voyant des muets parler, des estropiés guérir, des boiteux marcher, des aveugles retrouver la vue; et ils rendirent gloire au Dieu d'Israël.

Jésus appela ses disciples et leur dit: «J'ai pitié de cette foule: depuis trois jours déjà, ils sont avec moi et n'ont rien à manger. Je ne veux pas les renvoyer à jeun; ils pourraient défaillir en route». Les disciples lui disent: «Où trouverons-nous dans un désert assez de pain pour qu'une telle foule mange à sa faim?». Jésus leur dit: «Combien de pains avez-vous?». Ils dirent: «Sept, et quelques petits poissons». Alors il ordonna à la foule de s'asseoir par terre. Il prit les sept pains et les poissons, il rendit grâce, les rompit, et il les donnait aux disciples, et les disciples aux foules. Tous mangèrent à leur faim; et, des morceaux qui restaient, on ramassa sept corbeilles pleines.

Illustration: Francesc Badia

Aujourd'hui nous voyons Jésus qui est en train de guérir beaucoup de malades et de donner à manger à beaucoup de personnes qui ont faim. Dieu veut tous nous guérir et nous alimenter. C'est pour cela que Jésus va naître à Noël : Il s'approche de nous pour tous nous sauver ; Il veut nous amener à la maison éternelle du Père.

- Jésus peut-il venir sauver tous les hommes ? Oui parce qu'Il est Dieu. Alors, comment se fait-il qu'il y ait encore tant de maux dans le monde ? Parce que nous ne l'avons pas encore accueilli. Veux-tu vraiment le recevoir ?