Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 19e Semaine: Dimanche (B)

Texte de l'Évangile (Jn 6,41-51): Comme Jésus avait dit: «Moi, je suis le pain qui est descendu du ciel», les Juifs récriminaient contre lui: «Cet homme-là n'est-il pas Jésus, fils de Joseph? (...) Alors comment peut-il dire: ‘Je suis descendu du ciel’?». Comme Jésus avait dit: «Moi, je suis le pain qui est descendu du ciel», les Juifs récriminaient contre lui: «Cet homme-là n'est-il pas Jésus, fils de Joseph? Nous connaissons bien son père et sa mère. Alors comment peut-il dire: ‘Je suis descendu du ciel’?». Jésus reprit la parole: «Ne récriminez pas entre vous. Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m'a envoyé ne l'attire vers moi, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. Il est écrit dans les prophètes: ‘Ils seront tous instruits par Dieu lui-même’. Tout homme qui écoute les enseignements du Père vient à moi. Certes, personne n'a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu: celui-là seul a vu le Père.

»Amen, amen, je vous le dis: celui qui croit en moi a la vie éternelle. Moi, je suis le pain de la vie. Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts; mais ce pain-là, qui descend du ciel, celui qui en mange ne mourra pas. Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel: si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c'est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie».

Illustration: M. Josep Lluís Martínez i Picañol (Picanyol)

Nous voyons la réaction de ceux qui écoutent Jésus-Christ, après des révélations profondes qu'il leur a fait. Dieu est grand! Il se "fait pain", afin que nous le mangions. Il est vivant: qui est plus vivant que le Dieu éternel? "Descendu du Ciel": "le rêve des rêves", on ne pourrait demander plus!

—Au lieu de s'en réjouir, ils le critiquent… Peu de temps avant cela, Jésus les avait nourri avec l'extraordinaire multiplication des pains et des poissons: personne n'avait discuté! Et maintenant, si! Il semblerait qu'ils n'acceptent Dieu que par "petits bouts". Dieu oui… mais à distance. Curieux, n'est-ce pas?