Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 22e Semaine: Samedi

Texte de l'Évangile (Lc 6,1-5): Jésus leur disait encore: «Le Fils de l'homme est maître du sabbat». Un jour de sabbat, Jésus traversait des champs de blé; ses disciples arrachaient et mangeaient des épis, après les avoir froissés dans leurs mains. Des pharisiens lui dirent: «Pourquoi faites-vous ce qui n'est pas permis le jour du sabbat?». Jésus leur répondit: «N'avez-vous pas lu ce que fit David un jour qu'il eut faim, lui et ses compagnons? Il entra dans la maison de Dieu, prit les pains de l'offrande, en mangea, et en donna à ses compagnons, alors que les prêtres seuls ont la permission d'en manger». Jésus leur disait encore: «Le Fils de l'homme est maître du sabbat».

Illustration: Pili Piñero

Aujourd'hui, Jésus revient à nous défendre de la folie des pharisiens. Il se trouve que certains disciples marchaient avec le Seigneur. Comme ils avaient faim, ils ont commencé à arracher des céréales pour manger le grain (comme si c’était du « mais soufflé »). Mais, quelle erreur : c'était samedi. Péché ! disaient les pharisiens. Les pharisiens ont inventé ce jour, Dieu ne dirait jamais ça.

—Le dramatique est que 20 siècles plus tard nous faisons encore la même chose : nous aimons la « religion à la carte » ... Nous avons inventé la religion (coïncide généralement avec ce que je veux). Ce n’est pas des choses de Dieu mais bien je lui dis comment sont les choses…