Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 23e Semaine: Dimanche (A)

Texte de l'Évangile (Mt 18,15-20): «Si ton frère a commis un péché, va lui parler seul à seul et montre-lui sa faute. S'il t'écoute, tu auras gagné ton frère». «Si ton frère a commis un péché, va lui parler seul à seul et montre-lui sa faute. S'il t'écoute, tu auras gagné ton frère. S'il ne t'écoute pas, prends encore avec toi une ou deux personnes afin que toute l'affaire soit réglée sur la parole de deux ou trois témoins. S'il refuse de les écouter, dis-le à la communauté de l'Église; s'il refuse encore d'écouter l'Église, considère-le comme un païen et un publicain. Amen, je vous le dis: tout ce que vous aurez lié sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le ciel. Encore une fois, je vous le dis: si deux d'entre vous sur la terre se mettent d'accord pour demander quelque chose, ils l'obtiendront de mon Père qui est aux cieux. Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d'eux».

Illustration: M. Josep Lluís Martínez i Picañol (Picanyol)

Aujourd'hui, Jésus nous parle de la fraternité. Personne ne devrait faire cavalier seul dans la vie, et encore moins les chrétiens. Donc, nous devons nous entraider et même avoir le courage de corriger gentiment celui qui se trompe et / ou d'accepter de nous corriger.

— Ils disent que « l'union fait la force ». Eh bien, imaginez si, en plus, « car où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis là au milieu d’eux » (Jésus). En le tenant dans « l’équipe » nous obtiendrons de son Père tout ce que nous demandons.