Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 26e Semaine: Lundi

Texte de l'Évangile (Lc 9,46-50): Une discussion s'éleva entre les disciples pour savoir qui était le plus grand parmi eux. Une discussion s'éleva entre les disciples pour savoir qui était le plus grand parmi eux. Mais Jésus, connaissant la discussion qui occupait leur pensée, prit un enfant, le plaça à côté de lui et leur dit: «Celui qui accueille en mon nom cet enfant, c'est moi qu'il accueille. Et celui qui m'accueille accueille aussi celui qui m'a envoyé. Et celui d'entre vous tous qui est le plus petit, c'est celui-là qui est grand».

Jean, l'un des Douze, dit à Jésus: «Maître, nous avons vu quelqu'un chasser les esprits mauvais en ton nom, et nous avons voulu l'en empêcher, car il n'est pas avec nous pour te suivre». Jésus lui répondit: «Ne l'empêchez pas: celui qui n'est pas contre vous est pour vous».

Illustration: Pili Piñero

Aujourd'hui, nous sommes surpris par la discussion dont parle l'Évangile. Il rend même honte aux autres : les disciples qui vivent avec Jésus - le Fils de Dieu ! - et ils disent qui ? ... On pourrait dire que ces « aînés » se comportent comme des enfants. J'aimerais qu'il y ait plus d'enfants et moins d'adultes ! Jésus vous invite à imiter les enfants (dans leur simplicité, leur petitesse ...). "Et il prit un enfant, et le mit à ses côtés, et leur dit :" Celui qui reçoit cet enfant en mon nom me reçoit ".

- Nous devenons « enfants », ou nous sommes sans Jésus. Peut-être que ce n'était pas un hasard que Dieu est venu au monde sous la forme d'un enfant !