Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 26e Semaine: Mercredi

Texte de l'Évangile (Lc 9,57-62): En cours de route, un homme dit à Jésus: «Je te suivrai partout où tu iras». Jésus lui déclara: «Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids; mais le Fils de l'homme n'a pas d'endroit où reposer la tête». En cours de route, un homme dit à Jésus: «Je te suivrai partout où tu iras». Jésus lui déclara: «Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids; mais le Fils de l'homme n'a pas d'endroit où reposer la tête». Il dit à un autre: «Suis-moi». L'homme répondit: «Permets-moi d'aller d'abord enterrer mon père». Mais Jésus répliqua: «Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, va annoncer le règne de Dieu». Un autre encore lui dit: «Je te suivrai, Seigneur; mais laisse-moi d'abord faire mes adieux aux gens de ma maison». Jésus lui répondit: «Celui qui met la main à la charrue et regarde en arrière n'est pas fait pour le royaume de Dieu».

Illustration: M. Josep Lluís Martínez i Picañol (Picanyol)

Aujourd'hui, nous continuons à voyager avec Jésus vers Jérusalem. En chemin, après avoir subi le rejet d'une ville de Samaritains, plusieurs personnes veulent suivre le Maître. Apparemment, Jésus impose des conditions difficiles. Peut-être un peu exagérer !

- "La vie n'a-t-elle pas ses exigences ?" Qui a un « refuge » éternel dans cette vie ? N'est-il pas vrai que parfois nous perdons du temps avec « les choses des morts », ce qui signifie des choses inutiles ? Pouvez-vous commencer à former une famille, une entreprise ... et ensuite vous repentir ?