Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 28e Semaine: Lundi

Texte de l'Évangile (Lc 11,29-32): Comme la foule s'amassait, Jésus se mit à dire: «Cette génération est une génération mauvaise: elle demande un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que celui de Jonas». Comme la foule s'amassait, Jésus se mit à dire: «Cette génération est une génération mauvaise: elle demande un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que celui de Jonas. Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive; il en sera de même avec le Fils de l'homme pour cette génération. Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que les hommes de cette génération, et elle les condamnera. En effet, elle est venue de l'extrémité du monde pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon. Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas».

Illustration: M. Josep Lluís Martínez i Picañol (Picanyol)

Aujourd'hui Jésus est ferme. On voit qu'il est contrarié ! Pourquoi ? Il en a marre qu'on lui demande de faire des miracles et, que lorsqu'il les fait on dise qu'il est possédé du diable… Nous en revenons au même point que d'habitude : Dieu n'est pas un acteur de cirque ; il ne fait pas des "petits miracles" pour distraire les gens, mais pour soulager la souffrance des pauvres. Voila le "grand miracle" : au troisième jour il est apparu vivant (comme Jonas !) après avoir donné sa Vie pour toi sur la Croix.

21 siècles ont passé : que Dieu nous aide à avoir plus de foi que cette génération "exaspérante".