Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 28e Semaine: Jeudi

Texte de l'Évangile (Lc 11,47-54): «Malheureux êtes-vous, parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes, alors que vos pères les ont tués (...). Oui, je vous le déclare: cette génération devra en rendre compte». «Malheureux êtes-vous, parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes, alors que vos pères les ont tués. Ainsi vous témoignez que vous approuvez les actes de vos pères, puisque eux, ils ont tué les prophètes, et vous, vous bâtissez leurs tombeaux. C'est pourquoi la Sagesse de Dieu elle-même a dit: Je leur enverrai des prophètes et des apôtres, ils tueront les uns et en persécuteront d'autres. Ainsi cette génération devra rendre compte du sang de tous les prophètes qui a été versé depuis la création du monde, depuis le sang d'Abel jusqu'au sang de Zacharie, qui a péri entre l'autel et le sanctuaire. Oui, je vous le déclare: cette génération devra en rendre compte. Malheureux êtes-vous, docteurs de la Loi, parce que vous avez enlevé la clé de la connaissance; vous-mêmes n'êtes pas entrés, et ceux qui essayaient d'entrer, vous les en avez empêchés».

Après que Jésus fut parti de là, les scribes et les pharisiens se mirent à lui en vouloir terriblement, et ils le harcelaient de questions; ils étaient à l'affût pour s'emparer d'une de ses paroles.

Illustration: Francesc Badia

Aujourd'hui, notre Dieu silencieux hausse le ton comme jamais. Quelle réprimande ! Et pourtant Dieu a la discrétion dans son ADN. De l'autre côté il y a ceux que l'on trouve toujours : les pharisiens, les légistes et les autres leaders qui – sous une façade de personnes honorables – profitent des gens simples. Jésus n'en peut plus de ça ! Son indignation explose en paroles très sévères.

Dieu ne se tait pas, même si cela lui coûte cher : "ils ont commencé à le poursuivre sans relâche". Ne te décourage jamais ; Dieu est de notre côté. Plus encore : Jésus ressuscité a le dernier mot !