Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 28e Semaine: Samedi

Texte de l'Évangile (Lc 12,8-12): «Et celui qui dira une parole contre le Fils de l'homme, cela lui sera pardonné; mais si quelqu'un blasphème contre l'Esprit Saint, cela ne lui sera pas pardonné». «Je vous le déclare: Celui qui se sera prononcé pour moi devant les hommes, le Fils de l'homme se prononcera aussi pour lui devant les anges de Dieu. Mais celui qui m'aura renié en face des hommes sera renié en face des anges de Dieu. Et celui qui dira une parole contre le Fils de l'homme, cela lui sera pardonné; mais si quelqu'un blasphème contre l'Esprit Saint, cela ne lui sera pas pardonné.

»Quand on vous traduira devant les synagogues, les puissances et les autorités, ne vous tourmentez pas pour savoir comment vous défendre ou comment parler. Car l'Esprit Saint vous enseignera à cette heure même ce qu'il faudra dire».

Illustration: Pili Piñero

Aujourd'hui, le Dieu infiniment miséricordieux nous surprend. Qu'est-ce qui ne sera pas pardonné ? Pourquoi ce ne sera pas pardonné ? La réponse est simple : Dieu ne peut pas "imposer" son pardon ! C'est là qu'émerge de toute sa force "ma" liberté : Dieu se rend impuissant face à elle ! Si quelqu'un préfère en rire ou se moquer de Dieu…, sans vouloir de sa miséricorde, alors cette personne reste dans la moquerie et n'arrive même pas à "sentir" le pardon de Dieu.

- Jésus, cela fait même peur que tu nous ait laissé tant de pouvoir. Dès maintenant je t'offre ma liberté : elle est à toi Seigneur !