Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire- 30e Semaine: Dimanche (B)

Texte de l'Évangile (Mc 10,46-52): Et tandis que Jésus sortait de Jéricho (...), un mendiant aveugle, Bartimée, le fils de Timée, était assis au bord de la route. Apprenant que c'était Jésus de Nazareth, il se mit à crier: «Jésus, fils de David, aie pitié de moi!». Et tandis que Jésus sortait de Jéricho avec ses disciples et une foule nombreuse, un mendiant aveugle, Bartimée, le fils de Timée, était assis au bord de la route. Apprenant que c'était Jésus de Nazareth, il se mit à crier: «Jésus, fils de David, aie pitié de moi!». Beaucoup de gens l'interpellaient vivement pour le faire taire, mais il criait de plus belle: «Fils de David, aie pitié de moi!». Jésus s'arrête et dit: «Appelez-le». On appelle donc l'aveugle, et on lui dit: «Confiance, lève-toi; il t'appelle». L'aveugle jeta son manteau, bondit et courut vers Jésus. Jésus lui dit: «Que veux-tu que je fasse pour toi?». «Rabbouni, que je voie». Et Jésus lui dit: «Va, ta foi t'a sauvé». Aussitôt l'homme se mit à voir, et il suivait Jésus sur la route.

Illustration: Francesc Badia

Aujourd’hui, l’aveugle Bartimée nous donne une belle leçon. Il menait une vie de marginal et il était désespéré. Et pour cela, il criait sans cesse. Ils étaient nombreux à lui dire de se taire, mais il ne criait que davantage. Jésus entend tout, toujours! Pourtant, il laissa Bartimée crier et insister encore plus fort, sans écouter les gens “prudents”.

—Bartimée nous donne une bonne leçon! Es-tu trop attaché à ce que disent et pensent les autres? Ecoute Dieu, car lui, Il t’écoute toi!