Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps de l'Avent - Semaine avant Noël: 23 décembre

Texte de l'Évangile (Lc 1,57-66): Au même instant, sa bouche s'ouvrit (…) et il parlait, bénissant Dieu. Le temps où Élisabeth devait accoucher arriva, et elle enfanta un fils. Ses voisins et ses parents apprirent que le Seigneur avait fait éclater envers elle sa miséricorde, et ils se réjouirent avec elle. Le huitième jour, ils vinrent pour circoncire l'enfant, et ils l'appelaient Zacharie, du nom de son père. Mais sa mère prit la parole, et dit: «Non, il sera appelé Jean». Ils lui dirent: «Il n'y a dans ta parenté personne qui soit appelé de ce nom». Et ils firent des signes à son père pour savoir comment il voulait qu'on l'appelle. Zacharie demanda des tablettes, et il écrivit: «Jean est son nom». Et tous furent dans l'étonnement. Au même instant, sa bouche s'ouvrit, sa langue se délia, et il parlait, bénissant Dieu. La crainte s'empara de tous les habitants d'alentour, et, dans toutes les montagnes de la Judée, on s'entretenait de toutes ces choses. Tous ceux qui les apprirent les gardèrent dans leur coeur, en disant: «Que sera donc cet enfant?». Et la main du Seigneur était avec lui.

Illustration: Francesc Badia

Aujourd'hui, l'Évangile nous dit que Elisabeth a donné naissance, enfin, à son fils. Les membres de sa famille disaient qu'il devait être appelé comme son père Zacharie, mais l'archange Gabriel avait dit à Zacharie que son fils devait s’appelé Jean. Zacharie ne peut toujours pas parler parce que l'Archange l’a laissé muet pour se méfier de ses paroles.

—Maintenant, il est née le « précurseur » de Jésus. C’est dans le rite de la circoncision qu'ils ont nommé à Jean. Et Zacharie retrouve la voix ! Avec cette voix il chantera la bonté de Dieu. Toi aussi !