Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps de Pâques - 6e Semaine: Mercredi

Texte de l'Évangile (Jn 16,12-15): «J'aurais encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l'instant vous n'avez pas la force de les porter. Quand il viendra, lui, l'Esprit de vérité, il vous guidera vers la vérité tout entière (…). Il reprend ce qui vient de moi pour vous le faire connaître».

Le "dépôt" de la foi

Abbé Àngel CALDAS i Bosch
(Salt, Girona, Espagne)

Aujourd'hui —dans ce bref texte de saint Jean— Jésus apparait, essentiellement, comme Maître. Sa plus grande préoccupation est de "nous dire des choses". Des choses qui sauvent et qui de diverses façons, furent prédites dans l’Ancien Testament. Mais il doit doser sa transmission parce que "pour l’instant vous n’avez pas la force de les porter". Parfois ce ne sont pas des vérités faciles à digérer. L’Esprit de la vérité "vous guidera vers la vérité toute entière".

L’accumulation des "choses" que nous dit Jésus constitue le dépôt de la foi. Croire c’est, principalement, connaître. L’Église nous invite à "raisonner", à approfondir ce que Jésus Christ nous "dit". S’il n’y a pas de "raisonnement" qui l’approfondisse, s’il n’y a pas une bonne information religieuse permanente, la foi se transforme en une "discussion de café".

—Cela ne m’était pas venu à l’esprit, Seigneur, que ma messe dominicale c’est écouter les choses que Tu me "dis" N’est-ce pas l’heure, Seigneur, de placer, dans un lieu d’honneur de ma maison le "Catéchisme de l’Église Catholique"? Pour le lire, bien sûr. Pour l’étudier!