Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 8e Semaine: Lundi

Texte de l'Évangile (Mc 10,17-27): Jésus se mettait en route quand un homme accourut vers lui, se mit à genoux et lui demanda: «Bon maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle?». Jésus lui dit: «(…) Tu connais les commandements: Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d'adultère, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux témoignage, ne fais de tort à personne, honore ton père et ta mère». L'homme répondit: «Maître, j'ai observé tous ces commandements depuis ma jeunesse». Posant alors son regard sur lui, Jésus se mit à l'aimer. Il lui dit: «Une seule chose te manque: va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres et tu auras un trésor au ciel; puis viens et suis-moi». Mais lui, à ces mots, devint sombre et s'en alla tout triste, car il avait de grands biens (…).

La pauvreté chrétienne: détachement des possessions terrestres

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, nous rencontrons le personnage "anonyme" du "jeune homme riche". S'il avait répondu positivement à l'invitation de Jésus il serait devenu disciple et, aujourd'hui, nous connaîtrions sûrement son nom. Si l'homme place sa sécurité dans les richesses du monde, il ne parvient pas à saisir la pleine signification de la vie ou de la vraie joie.

Jésus peut en effet lui garantir une existence heureuse ainsi que la vie éternelle, mais à travers un chemin tout à fait différent de celui que ce jeune homme riche imaginait, c'est-à-dire, non pas par une bonne action, un service valable, mais par le choix du royaume des cieux comme "la perle rare", celle pour qui cela vaut la peine de vendre tout ce qu'on possède. Le jeune homme riche n'arrive pas à franchir ce pas. Même en ayant été touché par le regard d'amour de Jésus, son cœur n'a pas pu se débarrasser de ses nombreux biens.

—Jésus ne nous dit pas que les biens terrestres sont mauvais en soi, mais simplement qu'ils nous éloignent de Dieu s'ils ne sont pas "investis" dans le royaume des cieux.