Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps de Pâques - 3e Semaine: Lundi

Martyrologe 1 mai: S. Joseph, travailleur

Texte de l'Évangile (Jn 6,22-29): Le lendemain (…), la foule s'était aperçue que Jésus n'était pas là, ni ses disciples non plus. Alors les gens prirent les barques et se dirigèrent vers Capharnaüm à la recherche de Jésus. L'ayant trouvé sur l'autre rive, ils lui dirent: «Rabbi, quand es-tu arrivé ici?» (…). Jésus leur répondit: «(…) Ne travaillez pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui se garde jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l'homme» (…).

Jean 6: le vrai "pain" est la "Torah"

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, Jésus attire l’attention sur le fait qu’ils n'ont pas compris la multiplication des pains comme un "signe", mais tout son intérêt se concentrait en se rassasier. Ils comprenaient le salut d'un point de vue purement matériel, et comme ça ils baissaient l'homme et, en réalité, excluaient Dieu. Mais, s'ils voyaient la manne seule du point de vue de se rassasier, il faut considérer que la manne n'était pas du pain du ciel, mais un pain seul de la terre. Bien qu'il vînt du "ciel" c'était seulement un aliment terrestre.

Le vrai pain du ciel, qui alimente Israël, est précisément la Loi, la parole de Dieu. Dans la littérature sapiential, la sagesse, qui devient présente dans la Torah, apparaît comme "pain" (Pr 9,5). Israël a reconnu chaque fois avec une plus grande clarté que la parole de Dieu est le don fondamental et durable de Moïse.

—Ce qui distingue réellement Israël consiste en ce que —dans la Loi— il connaît la volonté de Dieu et, ainsi, le chemin droit de la vie.

Seul Dieu est Dieu. Loi de la Nature

Abbé Antoni CAROL i Hostench
(Sant Cugat del Vallès, Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui, stupéfaits, nous "voyons" Jésus-Dieu marcher sur l'eau. Auparavant, il avait fait un miracle, en surpassant les lois de la nature et il avait nourri une foule avec quelques pains. Maintenant les gens, en le trouvant à Capharnaüm se demandent comment il a pu arriver jusque là. Le Seigneur nous donne des signes afin de préparer le chemin de notre foi (il ne les a jamais faits pour en tirer quelque chose pour lui).

Dieu est le Seigneur, il est le Créateur et l'Auteur de la nature qui nous est donnée, avec les lois de la croissance que nous ne devons pas contourner au risque de nous causer de dégâts: "Dieu pardonne toujours; l'homme, parfois; la nature, jamais". L'homme "moderne", ébloui par ses découvertes scientifiques, a tendance à se passer de Dieu, arrivant à le renier, et même à le substituer (en forçant les lois de la nature). Mais Dieu seul est Dieu.

—Mon Seigneur et mon Dieu, je reçois le don de la nature et ses lois comme un cadeau de ta part. En elle je vois ta bonté infinie. Donne-nous l'humilité d'accepter avec simplicité que toi seul est Dieu.