Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps du Carême - 3e Dimanche (B)

Texte de l'Évangile (Jn 2,13-25): Comme la Pâque des Juifs approchait, Jésus monta à Jérusalem. Il trouva installés dans le Temple les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple (…) et dit (…): «Enlevez cela d'ici. Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic». Ses disciples se rappelèrent cette parole de l'Écriture: L'amour de ta maison fera mon tourment. Les Juifs l'interpellèrent: «Quel signe peux-tu nous donner pour justifier ce que tu fais là?». Jésus leur répondit: «Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai» (…).

Jesús purifie le Temple

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui au regard de la Passion, nous contemplons Jésus qui chasse de façon énergique les marchands qui occupaient "la cour des gentils" du Temple. Jésus-Christ attaquait la norme en vigueur stipulée par l'aristocratie du Temple, mais ne violait pas la Loi ni les Prophètes. Contre une praxis profondément corrompue qui s'était convertie en un "droit" (le commerce était permis sur le lieu de prière réservé aux gentils), Jésus revendiquait le vrai droit divin d'Israël.

Jésus Christ ébranlait tout ce qui était contraire á l'adoration commune à Dieu, en débarrassant l'espace pour l'adoration de tous. D'ailleurs la police du Temple n'intervint pas et les autorités se contentaient de lui demander un "signe" qui le légitimait pour cela. "Détruisez ce Temple et en trois jours je le relèverai" tel fut sa réponse: son "signe" est la croix et la résurrection.

—La croix et la résurrection le légitime comme étant Celui qui établit le véritable culte. Jésus se justifie à travers sa passion: c'est le signe de Jonas, qu'Il offre à Israël et au monde.