Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 15e Semaine: Samedi

Texte de l'Évangile (Mt 12,14-21): Les pharisiens se réunirent contre Jésus pour voir comment le faire périr. Jésus, l'ayant appris, quitta cet endroit (…). Ainsi devait s'accomplir la parole prononcée par le prophète Isaïe: «Voici mon serviteur que j'ai choisi, mon bien-aimé en qui j'ai mis toute ma joie. Je ferai reposer sur lui mon Esprit, aux nations il fera connaître le jugement. Il ne protestera pas, il ne criera pas (…). Les nations païennes mettent leur espoir en son nom».

Jésus, le "serviteur de Dieu"

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, l'évangéliste attire notre attention sur le "titre" qui décrit la façon d'agir de Jésus: le "serviteur de Dieu". Dans l'Ancien Testament, simultanément à l'espérance du salut on distingue de manière prophétique la perspective du "Serviteur de Dieu" qui souffre pour tous, d'un Messie qui sauve en subissant le rejet et la souffrance.

La façon de servir de Jésus est en réalité sa manière de régner, et nous dévoile un peu la façon dont Dieu est Seigneur: dans sa passion et dans sa mort, la vie de Jésus est comme "exister pour les autres". Le Christ lava les pieds des apôtres: par ce geste d'humilité —dans lequel il concrétise la totalité de son service— le Seigneur se montre à nous comme Celui qui se fait serviteur pour tous, qui porte notre poids, nous donnant ainsi la vraie pureté et la capacité de nous rapprocher de Dieu.

—Jésus, dans ton abaissement, par ton humiliation jusqu'à la Croix, je découvre la gloire (la grandeur) de Dieu.