Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 16e Semaine: Samedi

Texte de l'Évangile (Mt 13,24-30): Il leur proposa une autre parabole: «Le Royaume des cieux est comparable à un homme qui a semé du bon grain dans son champ. Or, pendant que les gens dormaient, son ennemi survint; il sema de l'ivraie au milieu du blé (…)».

La patience de Dieu

Abbé Antoni CAROL i Hostench
(Sant Cugat del Vallès, Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui, Jésus nous expose avec beaucoup de réalisme la lutte qui implique le Royaume à cause de la présence et de l'action d'un "ennemi" qui sème "l'ivraie" dans le grain. Les serviteurs du maître du champ voulaient l'enlever mais celui-ci ne leur permet pas.

Cette parabole explique la coexistence du bien et du mal dans le monde, dans notre vie et même dans l'histoire de l'Église. Jésus nous apprend à voir les choses avec un réalisme chrétien et à affronter chaque problème avec des principes clairs, mais aussi avec prudence et patience. Cela suppose une vision "transcendante" (surnaturelle) de l'histoire, celle par laquelle nous savons que tout appartient à Dieu et que toute fin est l'œuvre de la Providence.

—Dieu, Père et Seigneur de miséricorde, fais en sorte que le souvenir de la destinée finale des gentils (la récolte du grain dans le grenier) et des méchants (l'ivraie jetée au feu) nous empêche d'abuser de ta patience.