Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 20e Semaine: Samedi

Texte de l'Évangile (Mt 23,1-12): Alors Jésus déclara à la foule et à ses disciples: «Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse. Pratiquez donc et observez tout ce qu'ils peuvent vous dire. Mais n'agissez pas d'après leurs actes, car ils disent et ne font pas (…)».

La foi chrétienne est "per-formative"

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, le Christ dénonce une grave déformation de la religion authentique: "Ils disent et ne font pas". C'est la "évaporation de la foi": une théorie sans des œuvres. Le message chrétien n'est pas seul "de renseignements", mais il doit être "per-formative". L'Évangile n'est pas seulement une communication de choses qui peuvent se savoir, mais une communication qui supporte des faits et change la vie. L'image de Dieu doit se former en nous; au jour le jour notre transformation doit arriver dans Jésus.

Avant que "démontrer", la foi doit se "montrer": c'est un échange chez l'être. La foi, qui nous arrive comme mot, doit arriver à être à nouveau dans nous mêmes le mot, dans lequel maintenant notre vie s'exprime aussi. La foi va en premier lieu du mot à l'idée, mais elle chaque fois revenir de l'idée au mot et à l'action.

—Fait, Seigneur, que la foi me transforme jusqu'à ce que l'on puisse dire de moi que j'ai recommencé à "naître".