Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 27e Semaine: Mardi

Texte de l'Évangile (Lc 10,38-42): Alors qu'il était en route avec ses disciples, Jésus entra dans un village. Une femme appelée Marthe le reçut dans sa maison. Elle avait une soeur nommée Marie qui, se tenant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole (…).

Le "Logos" crée "dia-logues"

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, Jésus —qui est le "Logos" (la Parole) de Dieu— est fraternellement accueilli dans la maison de Marthe, Marie, et Lazare. Le manque de fraternité est l'un des empêchements principaux du développement humain. La société de plus en plus globalisée nous fait plus "proches", mais non plus de "frères". La raison, par soi même, est capable d'accepter l'égalité entre les hommes et d'établir une cohabitation civique entre ceux-ci, mais elle ne réussit pas à fonder la fraternité.

La fraternité, naît d'une vocation transcendante de Dieu, le Père, le premier qui nous a aimés, et que nous a appris au moyen du Fils ce qui est la charité fraternelle. Dans l'actuel contexte, dans lequel est répandue la tendance de relativiser le vrai, l'adhésion aux valeurs du christianisme est un élément indispensable pour la construction d'une bonne société. La vérité est "logos" en ce qu'elle crée "des dia-logues" et, donc, une communication et une communion.

—Seigneur, Vérité suprême, ouvre et unit l'intellect des êtres humains dans la logique de l'amour.