Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 27e Semaine: Samedi

Texte de l'Évangile (Lc 11,27-28): Comme Jésus était en train de parler, une femme éleva la voix au milieu de la foule pour lui dire: «Heureuse la mère qui t'a porté dans ses entrailles, et qui t'a nourri de son lait!». Alors Jésus lui déclara: «Heureux plutôt ceux qui entendent la parole de Dieu, et qui la gardent!».

Les "itinéraires" de la prière

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, Jésus nous montre les “itinéraires” de la prière. Être homme signifie essentiellement “relation avec Dieu”, et donc, parler avec Lui et l’écouter. Notre prière peut et doit germer de notre cœur, mais nous avons toujours besoin de l’appui des prières vocales reçues de la tradition pieuse (en particulier des Psaumes).

En effet, sans ces aides pour la prière, notre prière personnelle devient subjective et finit par être un reflet de nous-mêmes plus que du Dieu vivant. Il est fondamental d’entendre et de garder sa Parole! Normalement, la pensée devance la parole (d’abord, nous avons une idée et après, nous cherchons un mot pour l’exprimer). Mais dans la prière liturgique en général, il arrive le contraire: la parole, la voix, nous devance et notre esprit doit s’adapter docilement à elle.

—Seigneur, les hommes, d’eux-mêmes , ne savent pas demander ce qu’il convient. C’est pour cela que Tu nous es venu en aide et avec les paroles de la prière que tu nous as laissées, nous pouvons te connaître peu à peu et nous mettre en chemin vers toi.