Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 30e Semaine: Samedi

Texte de l'Évangile (Lc 14,1.7-11): Un jour de sabbat, Jésus était entré chez un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et on l'observait. Remarquant que les invités choisissaient les premières places, il leur dit cette parabole: «(…) Qui s'élève sera abaissé; qui s'abaisse sera élevé».

L'action politique : un engagement pour la justice

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, Jésus dénonce le désir de l'emporter sur les autres, en particulier les personnes en autorité. Il convient de rappeler que le roi Salomon, dans son intronisation, il demanda à Dieu: ni richesse, ni l'élimination des ennemis... mais un cœur tendre pour savoir comment juger le peuple "de Dieu" et "distinguer entre le bien et le mal".

La motivation pour le travail d’un politicien ne doit pas être le succès et, encore moins, le gain matériel, mais l'engagement pour la justice, créant ainsi les conditions de base pour la paix. Logiquement, un politicien cherche le succès, sans lequel il n'aurait jamais la possibilité d'une action politique efficace. Mais le succès est subordonné au critère de la justice, à la volonté d'appliquer le Droit et la compréhension du Droit.

—Servir le Droit et lutter contre la dominance de l'injustice est le devoir fondamental de l'homme politique. Dieu-Souverain, en ce moment historique, dans lequel l'homme a acquis le pouvoir jusqu'alors inimaginable, ce devoir nous exhorte en particulier.