Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 31e Semaine: Vendredi

Texte de l'Évangile (Lc 16,1-8): Jésus disait encore à ses disciples: «Un homme riche avait un gérant qui lui fut dénoncé parce qu'il gaspillait ses biens (…). Le gérant pensa: ‘Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gérance? Travailler la terre? Je n'ai pas la force. Mendier? J'aurais honte. Je sais ce que je vais faire, pour qu'une fois renvoyé de ma gérance, je trouve des gens pour m'accueillir’. Ce gérant trompeur, le maître fit son éloge: effectivement, il s'était montré habile (…)».

Le "purgatoire"

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, même pour cet "gérant infidèle" du cœur de Jésus vient une louange (pour sa ruse). Nous admirons la ténacité divine pour sauver nos vies, même si existent quelques bons "fragments" qu’Il puisse trouver de notre existence terrestre. De cette ligne relie l’enseignement catholique du «purgatoire».

Dans de nombreuses personnes —on peut supposer— il reste dans les profondeurs de leurs êtres une ultime ouverture intérieure pour la vérité, à l'amour, à Dieu, mais dans les choix concrets de vie qui a été ternie par des engagements d'ouverture du mal. Dieu peut collecter les "fragments" et faire "quelque chose" avec eux (les purifier et les unir). Nous avons besoin d'un peu de nettoyage final (un purgatoire!), où la vue du Christ nous purifie vraiment, nous rende dignes de Dieu, capables d'être dans sa maison. C'est un besoin très humain qui, si il n'ya pas de purgatoire, il faudrait l’inventer!

—Seigneur, avant d’être un "morceau bâclée d'un potier", je veux être sauvé pour terminer ma vie avec toi.