Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 34e Semaine: Dimanche (C) Le Christ Roi de l'Univers

Texte de l'Évangile (Lc 23,35-43): On venait de crucifier Jésus et le peuple restait là à regarder. Les chefs ricanaient en disant: «Il en a sauvé d'autres: qu'il se sauve lui-même, s'il est le Messie de Dieu, l'Élu!». Les soldats aussi se moquaient de lui. S'approchant pour lui donner de la boisson vinaigrée, ils lui disaient: «Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même!». Une inscription était placée au-dessus de sa tête: «Celui-ci est le roi des Juifs» (…).

La royauté de Jésus au moment de la crucifixion

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, l'Évangile présente, comme dans un grand tableau, la royauté de Jésus au moment de la crucifixion. Les chefs du peuple et les soldats raillent «le premier-né de toute créature» (Col 1,15) et le mettent à l'épreuve pour voir s'Il a le pouvoir de se sauver lui-même de la mort.

Et pourtant, justement sur la croix, Jésus est à la “hauteur” de Dieu, qui est Amour. C'est là qu'on peut «le connaître». Jésus nous donne la «vie» parce qu'il nous donne Dieu. Il peut nous le donner parce qu'Il est lui-même une seule chose avec Dieu. En effet, alors que le Seigneur semble se confondre entre deux malfaiteurs, l'un d'entre eux, conscient de ses propres péchés, s'ouvre à la vérité, trouve la foi et prie «le roi des Juifs»: «Jésus, souviens toi de moi». De Celui qui «est avant toutes choses» (Col 1,17) celui qu'on appelle «le bon larron» reçoit immédiatement le pardon et la joie d'entrer dans le Royaume des Cieux.

—Jésus, du trône de la croix, accueille chaque homme avec une infinie miséricorde.