Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 7e Semaine: Dimanche (B)

Texte de l'Évangile (Mc 2,1-12): Jésus était de retour à Capharnaüm (…). Arrivent des gens qui lui amènent un paralysé (…). Jésus dit au paralysé: «Mon fils, tes péchés sont pardonnés». Or, il y avait dans l'assistance quelques scribes qui raisonnaient en eux-mêmes: «(…) Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul?».

Saisissant aussitôt dans son esprit les raisonnements qu'ils faisaient, Jésus leur dit: «Pourquoi tenir de tels raisonnements? (…). Pour que vous sachiez que le Fils de l'homme a le pouvoir de pardonner les péchés sur la terre —dit-il au paralysé— ‘Je te l'ordonne: lève-toi, prends ton brancard et rentre chez toi’». L'homme se leva, prit aussitôt son brancard, et sortit devant tout le monde (…).

L’humanité paralysée ne pourra avancer que si elle guérit dans son cœur

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, Jésus montre qu’avant toutes choses il veut guérir l’esprit. Le paralytique est l’image de tout être humain empêché par le péché de se mouvoir librement et d’avancer sur le chemin du bien. Le mal, parce qu’il niche dans l’âme, lie l’homme par les liens du mensonge, de la colère, de l’envie…, et petit-à-petit le paralyse. Voilà pourquoi Jésus pardonne d’abord les péchés de paralytique, puis le guérit complètement.

L’homme, paralysé par le péché, a besoin de la miséricorde de Dieu que le Chris est venu lui donner, afin que, le cœur guéri, toute son existence soit renouvelée. Aujourd’hui aussi l’humanité porte en elle les signes du péché, qui l’empêche de progresser avec facilité dans les valeurs de fraternité, de justice et de paix, qu’il affirme pourtant en de solennelles déclarations. Pourquoi ?

—Seul l’amour de Dieu peut renouveler le cœur de l’homme, et l’humanité paralysée ne peut se relever et marcher tant que son cœur n’est pas guéri. L’amour de Dieu est la véritable force qui transforme le monde.