Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps de l'Avent - 2e Semaine: Lundi

Texte de l'Évangile (Lc 5,17-26): Un jour que Jésus enseignait, il y avait dans l'assistance des pharisiens et des docteurs de la Loi, venus de tous les villages de Galilée et de Judée, ainsi que de Jérusalem; et la puissance du Seigneur était à l'oeuvre pour lui faire opérer des guérisons (…). Voyant leur foi, il dit: «Tes péchés te sont pardonnés». Les scribes et les pharisiens se mirent à penser: «(…) Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul?».

Mais Jésus, saisissant leurs raisonnements, leur répondit: «(…) Qu'est-ce qui est le plus facile? de dire: ‘Tes péchés te sont pardonnés’, ou bien de dire : ‘Lève-toi et marche’? Eh bien! pour que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur terre le pouvoir de pardonner les péchés, je te l'ordonne, dit-il au paralysé: lève-toi, prends ta civière et retourne chez toi». A l'instant même, celui-ci se leva devant eux, il prit ce qui lui servait de lit et s'en alla chez lui en rendant gloire à Dieu (…).

La "Bible" est un unique livre. Comment s'est-elle formée?

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui nous contemplons un signe (un miracle) qu'il invite à une "relecture" de l'Écriture en voyant chez Christ son plein accomplissement. Les paroles transmises dans la "Bible" se convertissent en Écriture à travers d'un processus de relectures chaque fois nouvelles: les textes antiques sont repris dans une nouvelle situation (le miracle que maintenant nous contemplons), lus et entendus d'une nouvelle manière.

Dans la "relecture", dans la lecture progressive, au moyen des corrections, des approfondissements et des agrandissements tacites, la formation de l'Écriture est configurée comme un processus de la parole qui ouvre peu à peu ses potentialités et les richesses intérieures, qui d'une manière étaient déjà comme graines et qui sont seulement ouvertes devant le défi de situations et de nouvelles expériences, et de nouvelles souffrances.

—Jésus, je crois et confesse que tu es le Fils de Dieu. Cette décision de ma foi est raisonnable: elle a une raison historique, qui me permet de voir l'unité interne de l'Écriture et de comprendre d'une nouvelle manière les divers tronçons de son chemin sans leur retirer son originalité historique.