Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps de l'Avent - 2e Semaine: Mercredi

Texte de l'Évangile (Mt 11,28-30): «Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger».

La "inspiration divine" chez les rédacteurs de la "Bible"

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui nous cherchons un repos dans la "Parole de Dieu": est-t-elle un certain refuge? Dans le langage humain il arrive qu'un mot de certain poids a l'habitude d'enfermer un plus grand relief de celui que, dans son moment, l'auteur pouvait être conscient. Cette valeur (ou sens) ajouté du mot —qui va au-delà de son instant historique— semble plus remarquable pour les paroles qui ont mûri dans le processus de l'histoire de la foi.

Dans le cas de la "Bible", les rédacteurs (inspirés par Dieu) ne parlent pas simplement par et pour eux le même. La "inspiration surnaturelle" supporte que l'auteur ne parle pas comme un sujet privé, enfermé en soi. Il parle à une communauté vivante et, donc, dans un mouvement historique vivant que ni lui ni la collectivité ont construit, mais dans lequel une directrice supérieure met en action une force.

—Seigneur-Dieu, le long chemin de la "Bible" jusqu'à la venue de Jésus est un "grand avent" qui a guidé l'homme jusqu'au refuge de la pleine Vérité.