Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 28 Décembre: Saints Innocents

Texte de l'Évangile (Mt 2,13-18): Après le départ des mages, l'ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit: «Lève-toi; prends l'enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu'à ce que je t'avertisse, car Hérode va rechercher l'enfant pour le faire périr». Joseph se leva; dans la nuit, il prit l'enfant et sa mère, et se retira en Égypte (…). Alors Hérode, voyant que les mages l'avaient trompé, entra dans une violente fureur. Il envoya tuer tous les enfants de moins de deux ans à Bethléem et dans toute la région (…).

Les Saints Innocents

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, sur la crèche de Bethléem l'ombre de la croix plane déjà. L'annoncent la pauvreté de l'étable, la prophétie de Siméon sur le signe de contradiction et l'épée destinée à traverser l'âme de la Vierge, et la persécution de Hérode, qui causera la mort des enfants Innocents Martyrs et fera nécessaire la fuite de la Famille Sacrée à l'Égypte.

Le Fils de Dieu —la Parole éternelle— est devenu si petit comme pour tenir dans une crèche. Il est devenu enfant pour que Dieu soit à notre portée. Il nous apprend à aimer ainsi les petits; aimer les faibles; respecter les enfants. L'Enfant de Bethléem nous fait fixer les yeux sur tous les enfants qui souffrent et sont exploités dans le monde, nés et les non-nés.

—En tous, c'est l'Enfant de Bethléem qui nous interpelle. Dans ces jours de Noël, prions pour que l'éclat de l'amour de Dieu caresse tous ces enfants.

Culture de mort. L'avortement

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes du Pape François)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui aussi aux enfants, et aux enfants pour naître, leur menace l'égoïsme de ceux qui subissent l'ombre de la désespérance dans son cœur, la désespérance qui sème de la peur et porte à tuer.

Aujourd'hui aussi notre culture individualiste refuse à être fertile, se réfugie dans une permissivité qu'il nivèle vers le bas, bien que le prix de cette non-fécondité soit sang innocent. Nous sommes influencés par un "théisme biodégradable" de l'humain; ce "théisme spray" à qui essaie de suppléer à la grande Vérité (le Verbe qui a été incarné). La proposition culturelle à se replier sur soi même dans une dimension égoïstement individualiste est construite aux dépens des droits des personnes, des enfants. Ce sont les traits de l’ Hérode moderne.

-Jésus " enfant pour naître" nous convoque au courage. Nous ne voulons pas nous dégrader dans la "culture facile" qui nous annule et que toujours - parce qu'elle tue peu à peu - finit par être une culture de mort. Nous voulons revendiquer la présence du Christ déjà dans le sein de sa Mère!