Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps de Pâques - 4e Semaine: Samedi

Texte de l'Évangile (Jn 14,7-14): «Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l'avez vu (…). Croyez ce que je vous dis: je suis dans le Père, et le Père est en moi (…)».

Jésus-Christ est le visage de la miséricorde du Père

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes du Pape François)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

nous considérons que Jésus-Christ est le visage de la miséricorde du Père. Le mystère de la foi chrétienne est là tout entier. Devenue vivante et visible, elle atteint son sommet en Jésus de Nazareth. Le Père, « riche en miséricorde » (Ep 2,4) après avoir révélé son nom à Moïse comme « Dieu tendre et miséricordieux, lent à la colère, plein d’amour et de vérité » (Ex 34,6) n’a pas cessé de faire connaître sa nature divine de différentes manières et en de nombreux moments.

Lorsqu’est venue la « plénitude des temps » (Ga 4,4), quand tout fut disposé selon son dessein de salut, il envoya son Fils né de la Vierge Marie pour nous révéler de façon définitive son amour. Qui le voit a vu le Père (cf. Jn 14, 9). A travers sa parole, ses gestes, et toute sa personne, Jésus de Nazareth révèle la miséricorde de Dieu.

—Nous avons toujours besoin de contempler le mystère de la miséricorde. Elle est source de joie, de sérénité et de paix. Elle est la condition de notre salut.

Dieu le Père

Abbé Antoni CAROL i Hostench
(Sant Cugat del Vallès, Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui Jésus Christ parle du Père en nous faisant découvrir son intimité divine. De façon naturelle, Christ évoque une Personne différente de Lui. Mais ses mots montrent une surprenante égalité entre eux deux: qui voit le Christ voit aussi le Père. Jésus Christ nous demande de croire en cette mystérieuse révélation.

Par Foi nous acceptons ce mystère. Mais nous pouvons comprendre qu'il n’est pas impossible que Dieu soit ainsi: s'il est Amour, il est curieux qu'il existe comme un être "solitaire"(un "éternel vieux garçon"). Pour aimer il doit y avoir " quelqu'un d'autre". Le nom de "Père" fait référence à cet "Autre" (le Fils, éternel aussi), car pour être père il faut qu'il y ait un fils .C’est une Personne-Père infinie : c’est une pure Paternité. Cette paternité le rend différent du Fils, mais, en même, l’unit au Fils. Ils sont si infiniment unis que le Fils est dans le Père et le Père est dans le Fils.

—Je crois en Dieu le Père, je crois en Dieu le Fils, je crois en Dieu le Saint-Esprit. Je crois en Dieu Un et Trin.