Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps du Carême - 5e Semaine: Jeudi

Texte de l'Évangile (Jn 8,51-59): «Amen, amen, je vous le dis: si quelqu'un reste fidèle à ma parole, il ne verra jamais la mort». Les Juifs lui dirent: «Nous voyons bien maintenant que tu es un possédé. Abraham est mort, les prophètes aussi, et toi, tu dis: ‘Si quelqu'un reste fidèle à ma parole, jamais il ne connaîtra la mort’. Es-tu donc plus grand que notre père Abraham? Il est mort, et les prophètes aussi. Qui donc prétends-tu être?» (…). Jésus leur répondit: «Amen, amen, je vous le dis: avant qu'Abraham ait existé, moi, je suis» (…).

Jésus, "Je suis" antérieur à Abraham

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui apparaît de nouveau le “Je suis” de Jésus. La question: ”Qui es-tu?” plane encore dans l’air; “d’où viens-tu?”. La référence que les interlocuteurs font à Dieu comme Père, au- delà d’Abraham, donne au Seigneur l’occasion d’expliquer, une fois de plus avec clarté, son origine.

Comme l’affirme Jésus, Abraham ne renvoie pas seulement à Dieu Père, mais surtout au futur, à Jésus, au Fils: “Abraham, votre père sautait de joie en pensant voir mon jour: il l’a vu et il s’est empli de joie”. À l’objection des juifs qui disaient que Jésus ne pouvait avoir vu Abraham, il répond: “Avant que naisse Abraham, Je suis”. “Je suis”: de nouveau apparaît mystérieusement le simple “Je suis”, mais il est maintenant défini en contraste avec le “il était” d’Abraham.

—Face à notre monde qui se limite à arriver et à passer, à surgir et à mourir, s’oppose le “Je suis” de Jésus, une façon d’être absolument unique, qui dépasse toutes les catégories humaines.