Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Le Sacré Coeur de Jésus (C)

Texte de l'Évangile (Lc 15,3-7): Alors Jésus leur dit (…): «Il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de conversion».

Le Cœur de Dieu s'émeut face à la faiblesse humaine et pardonne

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, en la solennité du Très Saint Cœur de Jésus, l'Église contemple le mystère du cœur de Dieu. Dans l'Ancien Testament, il est question 26 fois du cœur de Dieu, considéré comme l'organe de sa volonté. A cause de la douleur que son cœur éprouve pour les péchés de l'homme, Dieu décide le déluge, mais il s'émeut ensuite face à la faiblesse humaine et pardonne.

En vérité, à l'inlassable prédilection divine, Israël répond avec indifférence et même ingratitude. "Mais plus je les appelais —est obligé de constater le Seigneur— plus ils s'écartaient de moi" (Os 11,2). Toutefois, Il n'abandonne jamais Israël aux mains des ennemis, car "mon cœur —observe le Créateur de l'univers— en moi est bouleversé, toutes mes entrailles frémissent" (Os 11,8).

—Le symbole de cet amour qui va au-delà de la mort est son côté transpercé par une lance: "L'un des soldats, de sa lance, lui perça le côté et il sortit aussitôt du sang et de l'eau" (cf. Jn 19,34).