Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 26e Semaine: Dimanche (C)

Texte de l'Évangile (Lc 16,19-31): «Il y avait un homme riche, qui portait des vêtements de luxe et faisait chaque jour des festins somptueux. Un pauvre, nommé Lazare, était couché devant le portail, couvert de plaies. Il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche; mais c'étaient plutôt les chiens qui venaient lécher ses plaies. Or le pauvre mourut, et les anges l'emportèrent auprès d'Abraham (…)».

Solidarité: éveiller le “cœur habitué”

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes du Pape François)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, il y a quelques paysages auxquels nous terminons pour nous habituer de tant les voir ou les entendre. Le grand risque de s’habituer est l'indifférence : rien ne nous cause déjà de l’étonnement, ni il nous ébranle ni il nous controverse... Quelque chose de pareil peut nous arriver avec le triste paysage qui apparaît chaque fois avec plus de force dans nos rues (des gens de tout âge en mendiant ou en remuant les ordures, en dormant dans les coins …) et dans notre monde (du terrorisme, des guerres …).

Avec le fait de s’habituer l'indifférence vient : ils ne nous intéressent pas, leurs vies, leurs histoires, leurs besoins, ni leur avenir. Cependant, c’est le paysage qui nous entoure et nous, voulions le voir ou non, nous faisons partie de lui.

- À ce cœur habitué il vient le réveiller et le racheter du malheur de l'indifférence l'invitation de l'Église au jeûne : un jeûne qui doit partir de l'amour et nous porter au plus grand amour. Le jeûne que le Dieu veut est "de ne pas tourner le dos au frère". Jeûner depuis la solidarité! Aujourd'hui on ne peut jeûner qu’en travaillant pour que les autres ne "jeûnent" pas.