Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 32e Semaine: Mardi

Texte de l'Évangile (Lc 17,7-10): «(…) Quand vous aurez fait tout ce que Dieu vous a commandé, dites-vous: ‘Nous sommes des serviteurs quelconques: nous n'avons fait que notre devoir’».

La mort: un regard sur la réalité

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, dans la perspective de la sagesse évangélique, la mort apparaît comme porteuse d'un enseignement salutaire car elle nous oblige à regarder la réalité en face, elle nous pousse à reconnaître que ce qui paraît grand aux yeux du monde a une fin. Face à la mort, tout motif d'orgueil humain perd de son intérêt ("nous sommes des serviteurs inutiles") et, par contre, ce qui a vraiment de la valeur ressort ("nous avons fait ce que nous devions faire").

Tout s'achève, nous sommes tous de passage dans ce monde. Seul Dieu a une vie en Soi; Il est la vie. Notre vie nous est insufflée, donnée "ab alio" ("par quelqu'un d'autre"); c'est pour cela qu'un homme peut avoir la vie éternelle seulement grâce à la relation particulière que le Créateur a établie avec lui.

—Père, en voyant que l'homme s'était éloigné de Toi par désobéissance (nous sommes des serviteurs inutiles!), tu as fait un pas de plus et tu as créé une nouvelle relation entre Toi et nous: le Christ ton fils, qui t'a obéi en assumant son rôle et "en donnant sa vie pour nous".