Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps de l'Avent - 1e Semaine: Mercredi

Texte de l'Évangile (Mt 15,29-37): Jésus gagna les bords du lac de Galilée, il gravit la montagne et s'assit. De grandes foules vinrent à lui, avec des boiteux, des aveugles, des estropiés, des muets, et beaucoup d'autres infirmes; on les déposa à ses pieds et il les guérit. Alors la foule était dans l'admiration en voyant des muets parler, des estropiés guérir, des boiteux marcher, des aveugles retrouver la vue; et ils rendirent gloire au Dieu d'Israël. Jésus appela ses disciples et leur dit: «J'ai pitié de cette foule (…)».

Le Fils de Dieu a été incarné par notre salut

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui ce panorama des guérisons (signe du Salut!) il interpelle la controverse sur le messianisme de Jésus: a-t-il racheté véritablement Israël? La mission, comme Il l'a vécue, n'entretient pas une correspondance sûrement avec l'attente du salut messianique immédiat qu'avaient les hommes, qui se sentaient oppressés non tant par ses péchés, mais par la misère de son existence.

Saint-Joseph a reçu l'ordre de donner un prénom à l'enfant; le même prénom que l'ange avait aussi indiqué à Marie: "Jésus", qui signifie " Dieu est salut". L'ange qu'il a parlé dans des rêves à Joseph éclaircit en quoi ce salut consiste: "Il sauvera son peuple des péchés".

—Si l'homme perturbe leur relation première et fondamentale —celle qu’il a avec Dieu— alors il n’en reste plus rien qui puisse être véritablement en ordre. Jésus veut faire remarquer à l'homme le centre de son mal et lui faire comprendre: si vous n'êtes pas guéri en "ceci", malgré toutes les bonnes choses que vous pouviez trouver, vous ne serez pas vraiment guéri.