Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 3 Janvier: Le Très Saint Nom de Jésus

Texte de l'Évangile (Lc 2,21-24): Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’ange lui avait donné avant sa conception. (…).

Le Très Saint Nom de Jésus

Abbé Antoni CAROL i Hostench
(Sant Cugat del Vallès, Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui nous honorons le "Saint Nom de Jésus". Comme cela, en majuscules : il n'en fallait pas moins ! Nous devons traiter comme une réalité sacrée (sainte) tout nom personnel, et – dans le langage - nous proposons d'être ici le plus respectueux possible.

Le nom de chaque personne lui est propre et doit être traité comme une propriété, car "personne" signifie "être irremplaçable", unique, totalement original… Et c'est parce que la dimension spirituelle nous rend totalement unique. La foi chrétienne ajoute encore un motif plus définitif : Dieu aime chaque être humain pour lui-même et en lui-même; chaque homme, chaque femme vaut tout le Sang du Christ, un Sang qui teinte aussi nos noms.

Si tout nom propre mérite un respect sacré, le Nom du "Saint des saints" le mérite bien encore plus n'est-ce pas ? Mais, combien de fois avons-nous maltraité le Nom de Dieu ? Combien de blasphèmes ? Ce n'est pas en vain que dans le "Notre Père" Jésus nous incite à supplier "que ton nom soit sanctifié".

Dans le "Magnificat" – excellent exemple de prière – Sainte Marie se confesse au Tout Puissant "dont le nom est Saint". Cette confession n'est pas due au hasard !