Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Méditons l’Évangile d’aujourd’hui

L'Évangile d'aujourd'hui + homélie (de 300 mots)

3 Janvier: Le Très Saint Nom de Jésus

Télécharger
Texte de l'Évangile (Lc 2,21-24): Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’ange lui avait donné avant sa conception.

Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur. Ils venaient aussi offrir le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes.

«L'enfant reçut le nom de Jésus»

Abbé Antoni CAROL i Hostench (Sant Cugat del Vallès, Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui, plongés dans le cycle de Noël, nous célébrons le Nom propre de Jésus. La vénération de ce très Saint Nom est apparue au XIVème siècle. Saint Bernardin de Sienne et ses disciples ont diffusé cette dévotion : "Voici le très saint nom désiré par les patriarches, attendu avec anxiété, supplié avec des gémissements, invoqué avec des soupirs, demandé avec des larmes, donné lorsqu'arrive la plénitude de la grâce (Saint Bernardin).

Après diverses vicissitudes liturgiques, saint Jean Paul II a rétabli cette fête dans le missel Romain. En ce jour – justement – les jésuites fêtent le titre de leur "Compagnie de Jésus".

C'est le propre des personnes – anges et hommes, c'est-à-dire, des êtres spirituels – de se distinguer dans leur singularité unique avec un nom propre. Mais dans le cas de Dieu, c'est particulier : aucun nom ne lui convient à proprement dit. Il est, de par son infinie perfection au-dessus de tout et de tous, il est au-dessus de tout nom (cf. Phil 2,ç), il est Ineffable, il est Innombrable…

Cependant, du fait de son infinie Miséricorde, Il s'est incliné vers l'homme et, Il a même accepté de se donner un "nom propre". Il a fait la première révélation de son nom dans le désert quand Moïse lui a demandé :"Quand on me demandera quel est ton nom, que dois-je leur dire ? Dieu dit à Moïse : "Je suis qui je suis" (Ex 3, 13-14). Alors que nous devons dire "je suis un homme", "je suis une femme", "je suis architecte"… (nous devons préciser de maintes façons ce que nous sommes), Dieu - par contre – "EST". Par conséquent, nous pourrions dire que "Je suis celui que je suis" est le nom philosophique qui s'adapte d'une certaine manière à Dieu.

Mais dans sa généreuse condescendance, Dieu le Fils s'est incarné pour nous sauver : Il est Dieu parfait et homme parfait. Et, en tant que tel, ses parents "lui ont donné le nom de Jésus" (Lc 2,21). "Jeshua" signifie "Dieu est le salut". Voilà un Nom – le Très Saint Nom de Jésus – qui mérite toute la vénération et un respect total. Ainsi l'indique le deuxième commandement de la Loi de Dieu… Et ainsi nous l'a enseigné Jésus Lui-même : "Notre Père qui est aux Cieux, que ton Nom soit sanctifié…"