Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 13 Juin: Saint Antoine de Padoue, Prêtre et docteur de l'Église

Texte de l'Évangile (Lc 10,1-9): Après cela, le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux devant lui dans toutes les villes et localités où lui-même devait aller. Il leur dit: «La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson (…)».

Saint Antoine de Padoue, Prêtre et docteur de l'Église (1195-1231)

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui est le jour de Saint Antoine, appartenant à la première génération des Frères mineurs. Il s'agit de l'un des saints les plus populaires de toute l'Eglise catholique. Antoine a contribué de façon significative au développement de la spiritualité franciscaine, avec ses dons marqués d'intelligence, d'équilibre, de zèle apostolique et principalement de ferveur mystique.

Il se consacra avec intérêt et sollicitude à l'étude de la Bible et des Pères de l'Eglise, acquérant une science théologique qu'il mit à profit dans son activité d'enseignement et de prédication. Commença en Italie et en France une activité apostolique intense et efficace. Antoine fut également parmi les premiers maîtres de théologie des Frères mineurs. Antoine posa les bases de la théologie franciscaine qui devait connaître son apogée avec saint Bonaventure et le bienheureux Duns Scot. Devenu supérieur provincial des Frères mineurs du nord de l'Italie, il poursuivit son ministère de la prédication, l'alternant avec des charges de gouvernement.

Le vénérable Pape Pie XII, en 1946, proclama Antoine Docteur de l'Eglise, lui attribuant le titre de «Docteur évangélique». Antoine, à l'école de François, place toujours le Christ au centre de la vie et de la pensée, de l'action et de la prédication: ainsi toute la dignité humaine apparaît dans le miroir du Crucifié et le regard vers Lui est toujours une source de reconnaissance de la dignité humaine.

—«Si tu prêches Jésus, il libère les cœurs durs; si tu l'invoques, il adoucit les tentations amères; si tu penses à lui, il illumine ton cœur; si tu le lis, il comble ton esprit» (Saint Antoine).