Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 26 juillet: Anne et Joachim

Texte de l'Évangile (Mt 13,16-17): «Mais vous, heureux vos yeux parce qu'ils voient, et vos oreilles parce qu'elles entendent! Amen, je vous le dis: beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l'ont pas entendu».

Anne et Joachim

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Saint Jean-Paul II)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, le personnage de sainte Anne nous rappelle la maison paternelle de Marie, la Mère du Christ. C'est là que Marie est venue au monde, amenant avec Elle l'extraordinaire mystère de l'Immaculée Conception. Là-bas elle était entourée de l'amour et de la sollicitude de ses parents Joachim et Anne. Là-bas elle "apprenait" avec sa mère justement, sainte Anne, à être mère. Et, même si d'un point de vue humain, Elle aurait renoncé à la maternité, le Père céleste, acceptant son don total, la gratifia de la maternité la plus parfaite et la plus sainte. Jésus-Christ, du haut de sa croix, a cédé – dans un certain sens – la maternité de sa Mère au disciple préféré et, ainsi l'a étendue à toute l'Eglise, à tous les hommes.

Sur le seuil du Nouveau Testament précisément, saint Joachim et sainte Anne préparent la venue du Messie, en accueillant Marie comme un don de Dieu et en l'offrant au monde comme l'"arche du salut" immaculée. En même temps, selon l'évangile apocryphe de saint Jacques, Joachim et Anne furent ensuite accueillis et vénérés par la Sainte Famille de Nazareth, qui se convertit ainsi en un modèle d'assistance aimante aux personnes âgées.